en tête

en tête version imprimable

La Dronne

Le cours d'eau principal est la Dronne; sur son cours Moyen avec un courant lent (2eme catégorie).

P1000244.JPG
Le Gué de l'Eperon, Creyssac
P1000240.JPG
Le Pré du Bullidour, Creyssac

La descente est ponctuée par des retenues de moulins qui alternent eaux calmes et zones de radiers.
La conservation des moulins est très variable, ça va de vestiges de structures médiévales "Aux Iles, Corneguere, Grand Brassac" à Rochereil :
moulin en activité qui produit de l'huile de noix en passant par des habitations principales ou secondaires.

P1000225.JPG
Moulin de Rochereil, Grand Brassac
P1000214.JPG
L'extrémité de l'Allée de Labrousse, Lisle

La conservation des barrages est aléatoire bien que certains représentent une réserve d'eau pour les producteurs de maïs irrigants (plus nombreux en aval sur le Ribéracois). Un barrage a été édifié à Miallet sur la Côle, affluent de la Dronne pour soutenir les niveaux en période d'étiage et d'irrigation.
Remarque : La pêche est autorisée en barque sur ce plan d'eau du département.

La tendance est à la mise aux normes des barrages avec échelle à poissons et évacuation des boues par le bas ou ... au démantèlement
L'irrégularité croissante des précipitations annuelles et l'augmentation des besoins en eau nous fait penser que l'abandon ou le démantèlement des barrages n'est pas une bonne chose.
Là où les barrages sont ruinés, il y a moins de poissons que précédemment et aucun intérêt à pêcher d'octobre à mars.

P1000218.JPG
Le Moulin de Jansou, avec une brêche, Lisle

On trouve dans la Dronne des cyprinidés (gardons, ablettes avec quelques carpes et tanches), des carnassiers (brochets, perches et quelques sandres, hélas à notre avis, quelques silures), quelques truites Fario dans les zones de radiers.
La Fédération fait de gros efforts pour maintenir les effectifs avec des lâchers de truitelles de souches autoctones.
Le "No kill" des souches locales nous semble indispensable.

P1000449.JPG
Une Perche

L'eau est souvent claire et rend la pêche plus délicate que dans la Rivière Isle qui a un volume bien supérieur.

Les cormorans réalisent une prédiation importante.
En plus de la rivière, ils apprécient de se percher sur des branches dans les escarpements rocheux où ils sont au calme ... "sauf quand les chasseurs de Creyssac disposent d'autorisations de battue".

Nous regrettons que ces battues ne soient pas généralisées dans les environs.

Pour nous contacter cliquez ici.

Site conçu et maintenu par É.Tranchon

Accès admin